A115a---Vase-Canope-de-Iah-mès

Vase canope au nom de Iahmès à tête d’Amsit, inv. A 115a

Albâtre

Epoque saïte,  XXVIe dynastie (672-525 av. J.-C.)

 

Les rites funéraires égyptiens accordaient une place essentielle à la préservation du corps. La momification en constitue l’élément central. Les vases canopes font référence à une des étapes de ce processus, l’éviscération  du cadavre. Cette opération délicate, étalée sur soixante dix jours, était confiée à un personnel spécialisé, les taricheutes. Foie, poumons, estomac, intestins étaient déposés avec des onguents et des aromates dans quatre vases dont chacun portait la représentation d’un des fils d’Horus : Amsit à tête humaine, Hapi à tête de cynocéphale, Douamoutef à tête de chien et Québehsenouf à tête de faucon.
La matière, l’albâtre, caractérise les pièces les plus luxueuses. On trouve également des vases canopes en terre-cuite.